Partagez | 
 

 Présentation Akai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ
Game Master
Game Master
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Présentation Akai   Lun 15 Juin - 14:18

• Mon Identité •
• Nom : Koubai
• Prénom : Akai
• Surnom : Red - La Faucheuse
• Sexe : Féminin
• Âge : 20 ans
• Famille : Aucune
• Originaire de : East Blue
• Rang : Médecin
• Equipage : Yukiryuus
• But : Réussir à créer un remède pour toutes les maladies simplement avec des plantes
• Aime : La science - Les corps - Faire des expériences - La barbe à Papa
• Déteste : Les insectes - L'orage - Les brocolis
• Fruit du démon : Souka Souka no Mi - Permet de créer et de manipuler les plantes non-lignifiées.
• Arme : Vous avez déjà vu un pistolet ? Imaginez maintenant que celui-ci puisse se transformer en faux, mais que cette fameuse faux puisse garder la capacité de tire du pistolet. Ceci, c'est mon arme, faite de métal et capable de changer de forme.


• Votre personnage •

• Profil Physique •


Physique :

    Vous connaissez le petit chaperon rouge ? Ici, je vais vous décrire le petit chaperon rouge pirate, après tout, tout le monde peut se recycler en ce qu'il désire.

    Le corps d'une jeune femme, c'est un corps bien dessiné, avec des courbes pour la sensualité, un peu de douceur sur une peau de pêche, un régal au toucher. On dit que les peintres allongeaient les membres du corps pour rendre tout ça plus sensuel, plus sexy ? Il faut que le corps reste tel qu'il est naturellement, rien de tel que le canon académique pour se rendre compte que celui-ci est proportionnel, sept têtes dans la totalité du corps, c'est ce qu'on appelle la perfection. Des bras fins et des jambes fines, pour autant, assez musclés pour tenir un corps et une faux, mais tout ça dans la finesse et l'agilité que procure le corps d'une femme. La beauté ne demeure pas que dans le corps, il y a aussi les apparences, la génétique qui fait que nous sommes différents de nos géniteurs. Le visage, c'est ce qu'on voit en premier, des traits fins, des lèvres pulpeuses qu'on aimerait toucher délicatement tel un pétale de rose rouge, des yeux argentés, une couleur plutôt rare. Des cheveux mi-longs noirs comme le plumage d'un corbeau, dont le passé reste gravé, puisque quelques mèches rouges se laissent voir dans l'avant de la coiffure. Aussi doux que le pelage d'un chat, quand ils se mettent à voleter au grès du vent, cela donne un côté sauvage à cette créature au regard aussi rare que l'est son arme.

    L'apparence physique, c'est bien, après tout, c'est ce qu'on voit dès la naissance, mais depuis des temps anciens, l'homme s’est mis à porter des vêtements et ceux-ci jouent aussi un rôle dans la position de l'homme, qu'il soit beau ou moche, pauvre ou riche, on peut le déterminer avec des vêtements. Des couleurs classiques, mais qui peuvent en dire long sur la personne, du noir, comme les ténèbres qui l'englobent et du rouge pour le sang qui a coulé lors de son enfant, une personnalité bien définie dans les couleurs. Cessons un peu de nous intéresser à la couleur et si on disait ses vêtements préférés ? Vous allez certainement être un peu déçus, après tout, c'est un style plutôt classique chez les filles, mais définissons-le, je pense que vous en avez assez d'attendre. Une robe dans le style gothique lolita, un peu de froufrous, un corset pour le haut, une ceinture pour ranger ses cartouches, rien de bien méchant. Une paire de longs bas noirs pour couvrir ses jambes, ainsi que des bottes hautes avec un léger talon, toujours dans un style très féminin, après tout, quand on l'est pas dans le caractère, il faut bien l'être quelque part. Pour ce qui est de l'histoire du petit chaperon rouge, c'est juste par le fait qu'elle porte une cape rouge pour éviter que les personnes ne la reconnaissent.


• Profil Psychique •


Mental :

    Le caractère, c'est ce qu'il y a de plus important chez une personne, bon ou mauvais, il y a toujours des traits qui ne trompent pas chez quelqu'un.

    Une jeune fille au  physique attirant, quel pourrait donc être son caractère ? Une jeune demoiselle qui a besoin d'aide ? Une princesse qui aime bien avoir tout ce qui se présente à elle ? Une folle qui aime tuer des personnes ? Je dirais que c'est plus la dernière partie, mais je vous rassure, c'est pas complètement ça. C'est bien une folle, ça, je peux vous l'assurer, mais elle n'aime pas forcément tuer, après tout, c'est un médecin. En quoi pourrait-elle être folle alors ? Tout simplement, par le fait, qu'elle adore mener des tests sur des personnes, que ce soit pour essayer un nouveau vaccin ou tout simplement pour voir ce que fait une plante sur le corps humain, c'est son passe-temps préféré, donc méfiez-vous. D'ailleurs quand elle croise un corps bien musclé, qui semble costaud, elle ne peut s'empêcher d'être en admiration devant, pour elle, ceux sont les cibles parfaites pour tester ses plantes ou ses vaccins ou encore ses médicaments. Bien-sûr, ce ne sont pas les seuls traits de son caractère, ça serait trop simple.

    On dit que les sucreries permettent au cerveau de mieux travailler, ce n'est pas faux et c'est pour cela que son péché mignon sont les barbes à papa, bien-sûr, elle aime toutes sortes de sucreries, mais elle ne peut pas résister à l'appel d'une bonne barbe à papa. Une fille très gourmande et qui prend pourtant très soin de son corps, c'est quelqu'un de tenace et qui aime bien que les choses soient bien faites, que ce soit dans ses entraînements ou quand elle doit s'occuper d'un patient. Vous avez intérêt à lui obéir, sinon ça va mal se finir pour vous, après tout, elle a un sacré caractère, un peu buté, mais elle n'est pas si méchante que ça. Quelque peu insensible quand il s'agit de la mort de quelqu'un ou même quand elle doit opérer une personne grièvement blessée, elle a quand même des sentiments, des sentiments de jeune fille qui a eu une enfance très difficile. Caractère de cochon, mais coeur tendre malgré tout, il ne faut pas oublier que vous avez affaire à un médecin fou de science et qui carbure aux sucreries, mais qui possède un corps robuste grâce à un entraînement régulier.

• Histoire •


Histoire :

    L'histoire d'un être vivant pourrait simplement se résumer en quelques mots; la naissance, la vie et la mort, mais ne précipitons pas les choses. Nous voulons raconter son histoire, redire ses paroles, revoir son passé, connaître son destin.

    Dans un petit village situé sur une île dans East Blue, un jour de pluie où les ténèbres englobaient entièrement l'île, une mère donna naissance à l'enfant qu'elle avait gardé en elle pendant des mois, neuf mois pour être précis. Juste après que l'enfant soit enfin sorti du ventre de la condamnée, juste après qu'il ait poussé ses premiers cris, signe de vie, la mère a fermé les yeux, laissant son âme quitter son corps pour rejoindre un endroit lumineux. Alarmé par les pleurs, pris de panique et de peur, le père entra dans la pièce, bousculant les femmes qui s'y trouvaient déjà. Il se pencha au-dessus du lit de sa femme, la retrouvant alors sans vie, alors que les dames tournèrent toutes la tête, signe de deuil, l'enfant continuant de pleurer. Dans une rage incontrôlable, le père jeta un regard meurtrier en direction de ce nouveau-né, lui qui n'avait pas choisi ce destin pour sa mère, lui qui ne savait rien. Suite à cette nuit, la mère fut enterrée non-loin de la petite maison, celle-ci se trouvant un peu à l'écart du village et l'enfant fut confié à son père, ce père qui désirait juste la mort de l'enfant. Pour autant, il n'eut pas l'occasion de s'en débarrasser, la femme du maire du village qui connaissait parfaitement le jeune couple, passait de temps en temps pour aider le père à prendre soin du bébé. Cela dura plusieurs années, même après l'incident que créa l'enfant.

    A l'âge de cinq ans, alors que la femme du maire avait décidé de descendre au village avec l'enfant, quelle ne fut pas leur surprise de découvrir un bateau pirate accoster au port. Dans un bar non-loin, on pouvait entendre les chants et les rires de ses fameux pirates, par curiosité, la femme s'en approcha, lâchant un court instant l'enfant pour s'appuyer au bord de la fenêtre et ainsi voir l'intérieur de la bâtisse. Ce court instant fut suffisant pour que l'enfant puisse prendre la fuite, entrant alors à l'intérieur du bar, mais le bruit que créaient les pirates suffit à couvrir les bruits de l'enfant. De panique, la femme entra à son tour dans le bar, son regard désespéré cherchant l'enfant, son entré en trombe avait arrêté celui qui semblait être le capitaine du navire, celui-ci tenait dans sa main, un fruit, il s'apprêtait à le manger. Quand il vit la jeune femme, il s'arrêta net dans son élan avant de sauter de son tabouret, puis il se dirigea vers elle, toujours le fruit en main, quand soudainement une chose fonça dans ses jambes. Prit par surprise, il en fit presque tomber le fruit, mais ce ne fut pas le cas, il baissa alors son regard pour découvrir la petite frimousse de l'enfant qui gisait à ses pieds. De son petit doigt, elle pointa le fruit, faisant signe qu'elle avait faim, les larmes aux yeux, créant alors une panique beaucoup plus forte chez la femme qui se trouvait juste derrière. Dans un rire collectif, le capitaine montra le fruit à l'enfant l'approchant pas loin d'elle, simplement pour la narguer, mais sans crier gare, ses dents s'enfoncèrent dans la chair de l'aliment, puis sans relâcher, elle mangea le fruit sous la barbe du pirate trop surpris pour réagir. Lorsque le pirate se rendit compte de ce qu'il venait de se passer, il prit l'enfant et le jeta contre un mur, la femme eut juste le temps de le rattraper avant qu'il n'entre en collision avec le mur. 

    Rapidement, elle retourna chez le père de l'enfant, essayant de ne pas se faire repérer par les pirates, ne voulant pas avoir d'ennuis après l'accident. Lorsqu'elle fut arrivée, elle expliqua au père ce qu'il venait de se passer, c'est alors que sous l'effet de l'alcool, car en effet, suite à la mort de sa femme, le père s'était mis à boire, il se mit à hurler sur la femme du maire. Hurler n'était pas suffisant, il la menaça, mais ce ne fut pas encore suffisant à son goût, alors il se mit à la frapper, de toutes ses forces, sous le regard de l'enfant, riant, hurlant. Au bout de longues minutes, la femme ne réagissait plus, elle avait succombé sous les coups et la perte de sang, puis il se tourna vers l'enfant et lui tint ces paroles.

«Tout ça ... C'est de ta faute !»

    La suite logique de l'histoire voulut que le père aille tuer l'enfant, mais ce ne fut pas le cas, il se dit qu'au lieu de tuer l'enfant, il allait le faire souffrir. Devant ses yeux, il s'ôta la vie, continuant de rire, s'enfonçant plusieurs fois les couteaux, le sang volant dans toute la pièce, tâchant le visage de l'enfant, ses cheveux et ses vêtements. Une scène horrible s'était déroulée devant ses yeux et elle y était encore avec deux corps étendus au sol. L'enfant quitta la maison, voguant dans les rues du village, les corps furent découverts quelques jours plus tard suite à l'inquiétude du Maire. De longs jours s'écoulèrent lentement, laissant l'enfant seul dans le froid et sans nourriture, perdu et sans rien, il était assis contre un mur attendant qu'on veuille bien le délivrer de son malheur. Un beau jour, un navire de la marine accosta au port du petit village, ils étaient juste venus faire une halte pour vérifier que tout se passait bien. Alors que le Lieutenant se dirigeait vers le bar pour prendre quelques nouvelles du village et boire un verre, il croisa l'enfant qui avait le regard vide, toujours collé au mur. Quand celui-ci vit l'habit du jeune Homme qui se tenait en face de lui, il reconnut la marine, ces vautours dont son père parlait toujours en mal, des hommes auxquels il ne faut pas faire confiance. Pendant ses longs jours d'attentes, l'enfant avait découvert les pouvoirs que lui octroyait le fruit dégueulasse qu'elle avait mangé, alors sans que le marine n'ait eu le temps de réagir, elle se protégea à l'aide de plantes, on ne pouvait plus l'apercevoir, juste un œil grisâtre qui méprisait la personne d'en face. Quelle ne fut pas la surprise du Lieutenant de découvrir que cette jeune enfant maîtrisait le pouvoir d'un fruit du démon, mais il ne s'attarda pas d'avantage sur elle, c'est en allant dans le bar et en se renseignant sur elle, qu'il connut toute l'histoire qui l'entourait. Sans prévenir, il sortit du bar, il déchira les plantes qui l'entouraient et la prit dans ses bras.

«Jeune fille. A partir de maintenant, je te prends sous ma tutelle dans la marine.»

    Elle ne put protester ayant à peine assez de force pour marcher, mais en elle, elle gardait la haine que son père lui avait insufflé sur la marine, un lourd passé pesait sur sa famille après tout. Le soir même, ils embarquèrent la jeune fille et repartirent en mer, l'ayant bien-sûr nourri et mieux vêti, tout en lui ayant parlé du pouvoir qu'elle possédait puisque la mer était son ennemi maintenant. Elle était jeune, mais elle savait déjà parfaitement ce qu'elle faisait, toujours à l'affût, elle comprenait et écoutait ce qui se disait sur le navire, puis ce fut l'information d'or qui se faufila dans ses petites oreilles. Une arme, une arme dangereuse, mais aussi puissante était gardée sur ce navire, très peu d'informations dessus. Gardée par deux gardes dans la cave du navire, il fallait s'en emparer et s'enfuir, d'après d'autres sources, ils sont pas loin d'une île, c'était l'occasion rêvée de s'enfuir, puis il ne faut pas s'en aller sans moyen pour se défendre.

    Dans la discrétion la plus élevé, l'enfant descendit à la cave, utilisant chaque recoin du navire à son avantage, n'étant pas grande, elle pouvait encore plus facilement se cacher, mais le plus dur restait de réussir à passer la porte gardée. Quand elle fut arrivée à la position la plus adéquate pour ça, elle usa de son pouvoir pour faire sortir des plantes du sol, juste deux lianes qui s'enroulèrent autour du cou des gardes pour les étouffer, elle ne les tua pas, juste elle leur coupa assez l'air pour qu'ils s'évanouissent. Une fois que les deux corps s'étalèrent au sol, elle entra dans la pièce en prenant les clés du garde, puis elle découvrit la boîte qui devait contenir l'arme. Délicatement, elle l'ouvrit pour y découvrir une sorte de pistolet, pas très grand, mais suffisamment pour en faire une arme redoutable. Elle le prit dans ses mains, puis elle quitta rapidement la pièce, se faufilant une nouvelle fois dans les recoins sombres du navire. Pour autant, les gardes furent rapidement alertés, car c'était l'heure du changement pour la garde, alors avec rapidité et habilité, elle se dirigea vers les barques, assommant au passage ceux qui l'avaient vu. Elle s'épuisa assez rapidement, car elle ne maîtrisait pas assez bien son fruit, mais elle put atteindre les barques, sautant dedans et elle tira avec les pistolets pour couper les cordes, la détonation manqua de la faire passer par-dessus bord. Quand le lieutenant remarqua ce qu'il se passait, la barque était déjà au loin, la jeune fille usant ses dernières forces pour ramer le plus vite possible, c'est à partir de ce moment, qu'un premier avis de recherche fut posté sur elle pour l'arme dérobée. 

    Pendant quelques jours, elle s'entraîna sur l'île où elle avait atterri, puis elle changea rapidement, usant les navires marchands pour voyager, il ne fallait surtout pas qu'elle se fasse retrouver par la marine. Sur la seconde île où elle accosta, elle y resta plusieurs années, s'entraînant dans la forêt pour devenir plus forte, mais elle avait aussi développé une certaine passion pour les plantes médicinales, après tout, elle devait se soigner seule. De temps en temps, elle descendait quand même au village pour se nourrir, mais un jour, elle décida d'y rester pour apprendre quelques ficelles dans la médecine auprès du médecin du village, qui avait accepté à cause de son dur passé. Une jeune femme qui n'avait pas réussi à avoir d'enfant, c'était un peu comme un rêve pour elle. Au cours du temps, elle apprit à soigner des personnes, elle développa quelques techniques pour soigner avec les plantes, puis elle apprit à se battre avec son arme dérobée qui n'était pas qu'un simple pistolet, mais une faux, capable de changer de forme grâce à des mécanismes complexes. Quand elle atteignit l'âge de vingt ans, elle reprit la mer, remerciant la femme qui s'était occupé d'elle. Son but ? Elle voulait découvrir de nouvelles civilisations, de nouvelles plantes pour pouvoir soigner les personnes qui l'entouraient, elle voulait soigner le malheur et réussir à créer un médicament universel.


• Vous de l'autre côté •

• Prénom : Meranii
• Âge : 19 ans
• Sexe : Féminin
• Comment avez-vous connu le forum ? : You know nothing about me !
• Taux de présence : 5/10
• Code règlement :  
• Nom du personnage et manga de l'avatar : Ruby Rose de RWBY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Game Master
Game Master
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: Présentation Akai   Mar 23 Juin - 13:06

Strange D. Nana a écrit:
Test RP en 50 lignes : Raconte nous ta rencontre avec le médecin du village.

   
   
Une île, c'est juste un morceau de terre géant qui flotte sur l'eau et qui peut contenir de la vie, c'est pas grand chose. Des fois, il arrive que sur une île les temps peuvent être dur, tout dépend de la pauvreté ou la richesse de celle-ci, certaines sont couverts d'arbre, de végétation, d'animaux et possède un climat intéressant pour la vie, d'autre sont beaucoup moins accueillante. Tout ça pour dire quoi ? Je m'en souviens ! Même si une île est magnifique, accueillante, chaleureuse, tout ce que vous désirez, il reste des dangers insoupçonnés qui se cache dans l'ombre.

    C'était une belle journée de printemps, le soleil était haut dans le ciel, il faisait ni trop chaud, ni trop froid, juste une température parfaite pour s'entraîner. En effet, c'était bien ce qu'était entrain de faire notre jeune aventurière, elle avait encore beaucoup de chose à apprendre, que ce soit sur son fruit du démon ou encore cette arme qu'elle avait réussi à dérober. Malgré tous les entraînements, les choses n'avaient pas beaucoup évolué, elle sait juste comment tirer avec le pistolet et comme il valait faire pour le changer en faux, ce n'était pas grand chose et elle n'avait pas avancé beaucoup sur la maîtrise de son fruit du démon. C'est bien de vouloir s'entraîner, mais il faut savoir ce que l'on veut, ce que l'on recherche, puis se battre, c'est dangereux aussi. Pourquoi on arrive toujours à se blesser ? Que ce soit moralement ou physiquement, une douleur, reste une douleur et il devrait exister des médicaments pour ça, c'était ce qu'elle pensait. Notre jeune Akai ne connaissait pas grand chose en médecine, elle savait juste quelques trucs de basses, même pour se soigner, elle savait pas trop comment elle devait s'y prendre. Elle devra pourtant l'apprendre à ses dépends, puisque bientôt, les entraînements font lui montrer à quel point une île peut être dangereuse. 

    Comment se compose un entraînement ? On donne des coups de poings dans le vent, des coups de pieds aussi, puis quand on apprend à manier une arme, on met aussi des coups dans le vent, par contre quand il s'agit d'un pistolet, c'est une autre histoire. Il faut apprendre à viser, c'est une chose très importante, sinon, si tu n'es pas capable de toucher ta cible, à quoi cela sert d'avoir un pistolet ? Pour apprendre à viser, il faut se choisir une cible, que ce soit une branche, un caillou, un fruit dans un arbre, ou autre, à peu près tout peut servir de cible, sauf une chose. Vous allez me demander quoi, n'est-ce pas ? Le cul d'une créature, qu'elle soit gentille ou méchante, celle-ci ne va pas forcément apprécier que vous lui mettez une cartouche dans les fesses. Suite à cette annonce que je viens de vous faire, je pense que vous avez un peu compris ce qu'il s'est passé, mais je vais quand même vous la conter.

    D'une concentration inébranlable, la jeune aventurière tentait tant bien que mal de réussir à atteindre sa cible, celle-ci n'étant simplement qu'une pomme qui se trouvait sur une branche. Une fois trop à droite, une fois trop en haut, ce n'était pas simple d'atteindre cette "petite" cible qui se trouvait haut perché. Est-ce que vous connaissez l'expression se prendre une balle perdue ? Pour ceux qui la connaissent, je vous pris de ne pas le dire aux personnes qui ne savent pas, car je vais vous l'illustrer. Alors que les tires continuaient de se faire entendre, aucune des balles n'avaient encore réussi à atteindre sa cible, mais l'une d'entre elle se mit à atteindre autre chose. En reculant légèrement, Akai trébucha sur un rocher et mit un coup dans le vent, pour autant, on pourra pas réellement dire qu'il était dans le vent. La balle frôla un tronc d'arbre, de ce fait, elle ricocha légèrement sur celui-ci avant de s'enfoncer dans les lieux inconnus de la forêt. Les lieux inconnus de la forêt ? Je n'aurais peut-être pas du qualifier cela ainsi, mais plutôt, dans les lieux inconnus d'une créature qui n'était juste que de passage. Qu'est-ce que c'était déjà ? Une sorte d'oiseau géant, c'est ça ? Une créature assez étrange en tout cas et qui n'était pas très heureuse que la balle l'est touchée à cet endroit. Alors que la jeune fille était encore étalé au sol, de nul part, apparu cette oiseau géant qui repéra assez rapidement sa proie. Un étrange bruit se fit entendre de sa part avant de plonger sur sa cible, celle-ci qui se mit à paniquer et qui eut juste le temps de se décaler pour ne pas se faire empaler sur les sers de cet oiseau. Ce n'était pas sans séquelle, en effet, l'animal avait réussi à lui toucher le bras, une immense griffe saignant gisait sur son bras. Le plus rapidement possible, elle se redressa, son adversaire s'envolant à nouveau dans les aires pour recommencer son attaque, alors qu'elle chargea son pistolet. 

   Avec l'habilité et la rapidité accumulait avec le temps, elles n'étaient pas encore au top, elle se mit à courir pour essayer de rejoindre le village un peu plus bas. L'oiseau remarqua sa fuite et il la prit tout de suite en chasse, alors qu'elle avait passé son bras droit par au-dessus de son épaule gauche, elle se mit à tirer sans regarder derrière elle, espérant le toucher et peut-être que cela le fera fuir. Ce n'était pas simple, pour le moment, aucun tire n'avait réussi à toucher la fameuse cible, cela en devenait presque désolant, désespérant, alors qu'à l'orée de la forêt, on pouvait enfin apercevoir le village. Sachant parfaitement que les villageois allait paniquer en voyant la créature et qu'il ne pourrait pas faire grand chose contre, à contre cœur, elle se retourna, cessant sa fuite, tandis que son pistolet se changeait en faux, il était temps de se battre. L'oiseau s'arrêta à son tour quand il fit qu'elle cessa de fuir, poussant à nouveau un cri avant de lui foncer directement dessus, elle l'esquiva par une roulage sur le côté avant de venir lui mettre un coup de lame dans l'aile, le faisant alors crier de douleur. Malgré tout, ce n'était pas suffisant pour l'arrêter et elle se prit même un coup en retour du sien, ce qui la fit voler contre un arbre. La douleur commençait à l'envahir lentement, alors que son bras continuer à saigner, ce n'était pas simple de se battre avec une blessure ouverte. Sans se relâcher, elle enfonça sa lame de sa faux dans le sol et elle se mit à tirer en direction de la bête, réussissant à lui mettre deux balles dans le corps, le faisant à nouveau crier de douleur. La créature comprit qu'elle allait y laisser des plumes si elle restait, puis un autre cri se fit entendre, un cri qui ressemblait à celui de l'oiseau, celui-ci d'ailleurs s'alarma et partit. Akai ne comprit pas la réaction de l'animal, mais elle en fut soulager, car elle savait qu'elle n'aurait pas réussi à le tuer, après tout, son dos lui faisait atrocement mal après cette collision avec l'arbre.

    Une fois qu'elle fut enfin remit de ses émotions, elle se redressa et partit vers le village, elle savait qu'il y avait un médecin là-bas, mais elle ne l'avait encore jamais vu. Marchant lentement tout en se tenant le bras, elle attira le regard de nombreux villageois qui se demandaient ce qui s'était passé, mais aucun ne vint l'aider. Après de longues minutes de marche, elle arriva enfin devant la porte de ce qui devrait être la maison du médecin, la jeune fille frappa doucement, puis en même pas quelques secondes la porte fut ouverte. C'était une femme au long cheveux blonds légèrement bouclés qui se tenait en face d'elle, son visage était magnifique, mais celui-ci afficha rapidement une expression d'effrois quand elle vit Akai. Sans avoir pu prononcer un seul mot, elle se fit embarquer dans la maison et la femme s'occupa tout de suite d'elle, désinfectant la plaie avec une espèce de bouillie verte, puis elle regarda à son dos pour voir ce qu'il y avait. Une heure, deux heures, le temps s'était écoulé rapidement et sans qu'elle ne put dire "ouf", tout était pansé, tout était en voie de guérison maintenant. La médecin lui interdit de sortir, elle devait rester chez elle, mais notre aventurière lui expliqua qu'elle n'avait pas de maison, qu'elle vivait dans la forêt et qu'elle devait y retourner. Sous ses aveux, la femme lui refusa la sortie de chez elle, lui obligeant à rester et elle lui expliqua qu'elle allait prendre soin d'elle le temps qu'elle se remette de ses blessures. 

    Plusieurs jours s'écoulèrent, des villageois passaient de temps en temps pour se faire soigner, puis le reste du temps, elle allait directement chez ses patients. Akai s'intéressa à sa façon de travailler, à comment elle préparait ses médicaments, elle lui demanda même à lui apprendre à lire, car elle voulait lire les livres qui se trouvaient chez cette dame. Le temps était passé trop vite, il avait à peine eu le temps de se connaître, elle avait appris que la mari de cette femme était pirate et qu'il avait pris la mer pour soigner les gens du monde. C'était un grand rêve, mais depuis ce jour, il n'était pas revenu et le plus grand regret de cette dame, c'est d'être seule, elle aurait aimé avoir un enfant de lui pour qu'il est une plus grande raison de rentrer chez lui. Peu de chose, mais c'était quand même une triste histoire, moins que celle de son passé, mais ça l'était en son sens.     Notre amie l'exploratrice n'avait pas très envie de partir après tout ça, son envie d'en savoir plus sur la médecine s'était accentué avec le temps passé chez cette femme. Alors le jour où elle devait quitté la maison, elle lui parla de son passé, elle lui conta son envie d'en savoir plus, mais elle lui garda secret son vol ainsi que ses pouvoirs pour ne pas l'effrayer. Le plus étrange dans tout ça, c'est que cette dame utilisait les plantes pour soigner ses patients, elle profitait de la forêt qui possède beaucoup de plante à son avantage. Elle avait appris avec le temps et le livre à se servir de ses plantes, elle avait même dresser un herbier avec ses découvertes, puis elle écrivait aussi les recettes de médicament qu'elle avait découvert. Akai trouvait que c'était une bonne occasion d'en apprendre d'avantage, puis ça lui serait avantageux pour s'occuper seule d'elle-même. Elle lui promit en échange de ses soins, ainsi que de son apprentissage, qu'elle partirait en mer pour retrouver son mari, mais aussi pour trouver un remède qui soignerait les blessures morales et psychologiques. Souffrir n'aura plus aucun sens grâce à se remède, peut-être qu'elle en trouvera un aussi pour faire tomber enceinte ? Cette idée fit rire la jeune femme qui avait les larmes aux yeux, celle-ci accepta de lui apprendre tout ce qu'elle savait et ce fut le début, d'une grande aventure entre les deux.

    Tout avait commencé avec une balle perdue, une blessure et quelques côtes cassés, maintenant, tout se termine par des pleures, de la joie et de l'apprentissage. Une rencontre un peu étrange, des histoires peu communes, un manque de famille des deux côtés, puis le tour est joué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Présentation Akai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation du studio Clamp
» Présentation Rismo : Ile de la Réunion, HTC HD2, Orange
» Présentation video: Classic Superstars 26
» Livre de présentation de photos "temporaires"
» Représentation du 28 novembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Archives-
Sauter vers: